Moi Toi Nous

L’outil d’éducation à la santé sur la thématique « Vie affective et sexuelle »

Il est difficile de définir où commence et où fini l’éducation à la vie affective et sexuelle.
C’est un sujet qui traverse tous les âges et situations de la vie.
Ce site vous est proposé afin de vous aider à mettre en place des actions collectives ou individuelles
sur cette thématique pour vos publics.

Les supports d'animation

Sélectionner une tranche d’âge pour accéder aux supports et conseils d’animation adaptés.

Quelques recommandations pour l'animateur.rice

› Éviter l’expression de tout jugement personnel
› Développer une attitude d’écoute, de disponibilité et d’empathie au sein du groupe
› Partir des questions et besoins des adolescent·e·s
› Situer les niveaux de connaissances de chacun et apporter, si nécessaire, des informations précises et objectives
› Répondre de façon adaptée au niveau de maturité des élèves
› Ne pas s’arrêter à un vocabulaire qui peut choquer mais reformuler
› Aider les adolescents à trouver leurs propres repères, en suscitant la réflexion individuelle et collective
› Rappeler que les médecins, infirmières, assistantes de services social sont des interlocuteurs privilégiés au sein de l’établissement et qu’ils peuvent apporter une aide et être un relais vers des structures extérieures compétentes en cas de difficultés personnelles.

Quand un jeune vous interpelle sur une question de sexualité :
› Questionner le sens de ce qui a été dit par la/le jeune. Lui demander ce qu’il veut dire pour bien comprendre ce qu’il·elle veut dire. Cela permet d’éviter des décalages de compréhension entre ce qu’il·elle dit et ce que l’adulte comprend.
› J’écoute, j’interroge
› L’adulte n’est pas forcement là pour donner des réponses mais pour questionner le jeune sur ce qu’il dit, ce qu’il ressent.
› Éviter les interprétations.

Les équipes ne sont pas là pour dire ce que l’on fait ou non avec son sexe, il y a cependant des limites à ne pas franchir :
› On ne doit pas abîmer l’autre physiquement et psychologiquement
› La sexualité de doit pas être subie.
› Chacun est acteur de sa sexualité et peut dire non à tout moment.

Aller au contenu principal